Brauman : tonton flingueur de l’humanitaire

Guerres humanitaires ?
Mensonges et intox

Rony Brauman, entretiens

avec Régis Meyran

Éditions Textuel, 2018

 

 

Le mot de l’éditeur

«  C’est toujours au nom d’un Bien que se déclenchent les guerres» rappelle Rony Brauman dans cette conversation avec Régis Meyran. Pour le célèbre Médecins Sans Frontières, les guerres « humanitaires » récentes ne sont rien d’autre que des croisades morales fondées sur des mensonges. Les exemples de propagande belliciste ne manquent pas: prétendu arsenal d’armes
de destruction massive détenu par feu Saddam Hussein en Irak, question du génocide discutable au Kosovo, chiffres bidons de la famine en Somalie, faux massacre de manifestants en Libye… Sans être non-interventionniste par principe, Rony Brauman se montre extrêmement méfiant à l’égard de l’engouement guerrier dont nombre de dirigeants font preuve aujourd’hui, et n’hésite pas à critiquer les instances internationales
: le conseil de sécurité de l’ONU ou la Cour pénale internationale représentent pour lui avant tout les intérêts des puissants. Contre un prétendu « droit » d’ingérence, et en s’appuyant sur les critères de la « guerre juste », Brauman critique l’obsession occidentale d’imposer par la force les valeurs démocratiques. C’est preuves à l’appui qu’il démonte les fausses raisons d’entrer dans des guerres prétendument « justes » aux conséquences désastreuses sans jamais céder à une quelconque théorie du complot. »

 

Cet ouvrage a reçu le prix Albert Thibaudet 2018 remis par le Centre Thucydide, prix qui récompense l’auteur d’un ouvrage récent en langue française consacré aux relations internationales. Retrouvez l’entretien vidéo exclusif de Rony Brauman avec Boris Martin, notre rédacteur en chef sur www.alternatives-humanitaires.org dans la série des Entretiens d’Alternatives Humanitaires

email