10 ans d’action humanitaire française : une étude de Défis Humanitaires

Défis Humanitaires publiait en décembre dernier un rapport intitulé « Les ONG humanitaires d’urgence en France, véritable force de secours international » Une étude chiffrée passant en revue les activités des onze principales « ONG humanitaires françaises à l’international » (ACTED, Action Contre la Faim, Alima, Care France, Fédération Humanité & Inclusion, Médecins du Monde, Médecins Sans Frontières, Première Urgence Internationale, Secours Islamique France, Solidarités International et Triangle Génération Humanitaire).

Dans un article publié par Défis Humanitaires, Alain Boinet précise que l’objet de l’étude, est de « montrer […] quelles sont les capacités individuelles et collectives [que les ONG] mobilisent pour secourir les populations en danger dans les guerres et les catastrophes dans le monde. » Pour ce faire, Défis Humanitaires à collecté, pour chacune des onze associations, de 2006 à 2016, les données suivantes : le budget annuel, le nombre de pays d’intervention, la part du budget allouée aux missions humanitaires, les ressources budgétaires et les ressources humaines. Des données qui lui permettent de conclure que « les associations spécialistes de l’urgence sont une force de secours indéniable au cœur des crises humanitaires ».

Cependant, malgré une augmentation des budgets des associations réunies (passant de 458,8 millions d’euros à 1 261,2 millions d’euros) corrélée à l’augmentation de l’aide au niveau mondiale (passée de 12,3 milliards de dollars à 27 milliards de dollars), les besoins vitaux des populations ne font qu’augmenter pour être désormais estimés à 40 milliards de dollars par les Nations unies. Un chiffre qui s’explique principalement par un nombre croissant de conflits, de réfugiés et de personnes déplacées.

email