Appel à contributions pour le N°12 de Alternatives Humanitaires

N°12 – Novembre 2019 : Démographie et enjeux humanitaires

Dans la perspective de son 12numéro à paraître en novembre 2019, la revue Alternatives Humanitaireslance un appel à contributions pour son dossier qui sera consacré au thème « Démographie et enjeux humanitaires ». Si vous êtes acteur, chercheur ou observateur du milieu humanitaire international, et souhaitez soumettre un projet d’article, merci d’adresser un résumé de votre problématique et un plan provisoire (2 pages maximum) à l’adresse mail suivante avant le 5 juillet 2019 : contact@alternatives-humanitaires.org . Une réponse vous sera adressée le 15 juillet 2019 au plus tard.

La date de rendu de l’article final est fixée au 16 septembre 2019, le calibrage moyen étant fixé aux alentours de 15 000 signes, espaces compris (2 400 mots environ).

Problématique

Dossier co-piloté par Vincent Léger,
Docteur en anthropologie, Chargé de recherche à la Fondation Croix-Rouge française.

D’ici 2050, la population mondiale va augmenter de 2,5 milliards, et la part des plus de 60 ans doublera pour passer d’environ 11 % à 22 %. Le nombre absolu de personnes âgées de 60 ans et plus passera de 605 millions à deux milliards. Les déplacements liés au changement climatique vont fortement augmenter. D’ici 2050, si aucune mesure n’est prise, il y aura plus de 143 millions de migrants climatiques en Afrique subsaharienne (86 millions), Asie du Sud (40 millions), et Amérique latine (17 millions). Aujourd’hui 1 personne sur 3 vivant en milieu urbain réside en zone informelle et, selon les Nations unies, environ 180 000 personnes migrent en milieu urbain chaque jour. En Afrique et en Asie, la population urbaine va doubler entre 2000 et 2030, et 50 % de la population africaine sera urbaine d’ici 2050 (contre 38 % aujourd’hui).

Qu’il s’agisse du vieillissement de la population, au Nord comme au Sud, des migrations, de l’urbanisation, de l’accroissement démographique ou de la pauvreté, certains phénomènes démographiques, des tendances lourdes avérées, se profilent en effet avec une rapidité surprenante, entraînant l’apparition de nouveaux besoins, un décrochement entre les projections et les moyens prévus initialement, et une nécessaire adaptation de tous les acteurs.

Ce numéro d’Alternatives Humanitaires vise d’abord à faire le point sur les grandes tendances démographiques en cours, et sur la façon dont la démographie est un enseignement supplémentaire sur des problématiques actuelles et d’avenir des humanitaires. De quelle manière la démographie, c’est-à-dire l’étude chiffrée des populations, permet de mieux comprendre, de lire autrement certains phénomènes liés aux enjeux et actions humanitaires et ainsi de mieux les appréhender ?

Par ailleurs, certaines données ou projections démographiques farfelues, ou leur communication biaisée pour un usage politique particulier, engendrent parfois des peurs, entretiennent des clichés et de fausses représentations de certaines populations ou phénomènes qui rendent plus difficile l’action humanitaire qui leur est dédiée. Il convient de déconstruire certains chiffres mobilisateurs effrayants, d’expliquer comment ils sont construits afin de distinguer les prédictions catastrophistes (« ruée migratoire », « explosion démographique »…) des prévisions utiles pour penser l’action humanitaire de demain.

Enfin, certains acteurs humanitaires utilisent les outils de la démographie, recueillent, traitent et analysent des données sur les caractéristiques sociodémographiques de leurs bénéficiaires (notamment dans les camps de réfugiés) qui leur sont précieuses pour mener à bien leurs actions. De quelle manière les ONG ont entre les mains des données importantes ? Comment les utilisent-elles ? En somme, comment ont-elles senti le besoin de se faire démographes ?

email