Archives de catégorie : Focus

Utilisation des outils numériques à grande échelle : leçons d’un programme en santé mené au Burkina Faso

Enric Jané • Terre des hommes, Switzerland

Guillaume Foutry • Terre des hommes, Burkina Faso

Simon Sanou • Ministry of Health of Burkina Faso

E. Jané

G. Foutry

S. Sanou

Le premier article de ce Focus est un retour d’expérience à partir d’un projet en santé numérique mené par Terre des hommes depuis près de huit ans. Une telle durée permet notamment aux auteurs d’avancer qu’un tel projet doit être conçu, dès le départ, à grande échelle et en coopération avec le gouvernement, qu’il doit suivre une approche itérative pour intégrer en permanence les retours des utilisateurs et qu’il doit surmonter les résistances au changement.

Continuer la lecture

Le nécessaire arbitrage entre potentialités des nouvelles technologies et utilité pour les populations

Karine Le Roch, Nicolas Dennefeld, Caroline Antoine, Melchior de Roquemaurel, Jonathan Bureau, Myriam Ait-Aissa • Action Contre la Faim

K. Le Roch

N. Dennefeld

C. Antoine

M. de Roquemaurel

K. Bureau

M. Ait-Aissa

 

 

 

 

 

La recrudescence des nouveaux outils technologiques impose aux acteurs humanitaires de prendre la mesure de leurs potentialités, de leur applicabilité et de leur intérêt pour les populations.

Continuer la lecture

À l’ère du «  numérique humanitaire  », lever le voile de la nouveauté

Nathaniel A. Raymond and Daniel P. Scarnecchia • Harvard Humanitarian Initiative

N. Raymond

D. Scarnecchia

Les applications des technologies de l’information et de la communication (TIC) sont désormais nombreuses tout au long du cycle d’intervention en contexte de catastrophe. Mais des failles font qu’une série de facteurs de risque reste largement ignorée par le secteur humanitaire. Continuer la lecture

Utilisation des technologies de l’information et de la communication : favoriser les bonnes pratiques

Maëve de France et Nina-Flore Eissen • CartONG

M. de France

N-F. Eissen

Intégrer l’utilisation des nouvelles technologies au sein d’une ONG ne s’improvise pas. C’est le message essentiel que font passer ici Maëve de France et Nina-Flore Eissen. S’appuyant sur la forte expérience de CartONG, les deux auteures exposent de solides recommandations à l’attention du secteur humanitaire.

Continuer la lecture

Drones humanitaires : des outils utiles, une image toxique

Michiel Hofman • Médecins Sans Frontières

M. Hofman

Ce sont sans doute les outils technologiques qui cristallisent le plus les fantasmes d’efficacité et les plus grandes ambiguïtés. Entre utilisation civile et militaire, intérêts pas toujours convergents des populations, des ONG et des entreprises, les drones induisent de multiples confusions que Michiel Hofman décrypte pour nous.

Continuer la lecture

Le CICR et ses partenariats avec le secteur privé : évolution et considérations éthiques

Jessica Fleurinor and Caroline Putman Cramer • International Committee of the Red Cross

J. Fleurinor

C. Putman Cramer

C’est à un prolongement du premier volet de notre dossier que nous invitent Jessica Fleurinor et Caroline Putman Cramer. Le Comité international de la Croix-Rouge n’avait pas eu en effet l’opportunité de présenter son approche des partenariats avec le secteur privé. C’est chose faite, à la faveur d’une mise en perspective allant du banquier Dunant à la présence du CICR au sein du Forum économique mondial, en passant par le Groupe d’entreprises partenaires spécialement créé au sein de l’institution.

Continuer la lecture

Des réfugiés entre dysfonctionnements d’entreprise et effacement de l’État : un exemple de programme de cash au Cameroun

Pierre Boris N’nde • Docteur en anthropologie sociale et culturelle (Université Laval, Québec, Canada)

P. N’nde

Les programmes de cash transfer se répandent largement dans les contextes humanitaires et, avec eux, les partenariats avec des entreprises chargées de les mettre en œuvre. C’est le cas dans le camp de Gado Badzéré au Cameroun. Pour Pierre Boris N’nde, l’action défaillante de Mobile Telecommunication Networks contrevient au principe du Do no harm tant elle génère une violence que les ONG doivent gérer. Quant à l’État camerounais, en restant campé sur une position sécuritaire, il manque à son rôle d’arbitre.

Continuer la lecture

« Ce qui compte, c’est la mission et le fait que tout le monde soit animé par un cahier des charges commun »

Entretien avec Patrice Paoli • Directeur du Centre de crise et de soutien

P. Paoli

Patrice Paoli est le directeur du Centre de crise et de soutien du Quai d’Orsay. Alors que l’État français réaffirme sa volonté d’associer les entreprises et leurs fondations à l’action humanitaire, il était indispensable d’en savoir un peu plus sur cette démarche. Pour Patrice Paoli, elle repose sur le pragmatisme, l’action collective et la mise en synergie des moyens de chacun. Aux ONG de se positionner en fonction de cette feuille de route.

Continuer la lecture

Les contrats à impact social ou l’État pyromane

Joël Le Corre • Médecins du Monde

J. Le Corre

Évoquée dans l’article de Mathieu Dufour, « Les ONG ont-elles le monopole des bonnes intentions ? », paru dans le précédent numéro de notre revue, la question des « contrats à impact social » est ici approfondie par Joël Le Corre. Il le fait non seulement sous l’angle des entreprises, premières impliquées dans ce dispositif, mais surtout au regard du rôle que joue ainsi l’État dans la mise en place de cet outil, certes innovant, mais pour le moins « questionnant » pour les ONG.

Continuer la lecture

Partenariat avec les opérateurs privés : un indispensable débat au sein des ONG

Anne-Aël Pohu • Juriste et experte indépendante en développement international

A.A. Pohu

Pour clore – temporairement – ce dossier, Anne-Aël Pohu aborde le cas particulièrement éclairant des « compagnies privées de développement », ces sociétés qui se sont créées presque exclusivement pour intervenir sur le champ du développement et de l’humanitaire. Percevant des fonds publics, sous-traitant à des ONG pour remplir leurs engagements, elles induisent un véritable changement de paradigme. Les ONG gagneraient à ouvrir un véritable débat pour ne pas être emportées par ce mouvement de fond. Continuer la lecture