Archives de catégorie : Focus

Afrique subsaharienne : nuages inquiétants à l’horizon

Serge Michailof • Chercheur associé à l’IRIS (Institut de relations internationales et stratégiques)

S. Michailof

Longtemps condamnée au pessimisme, l’Afrique s’est incontestablement relevée, affrontant des défis considérables – comme la récente crise Ebola –, affichant une croissance économique encourageante et exportant ses multiples talents. Au seuil du XXIe siècle, une vague d’afro-optimisme s’est peu à peu formée. N’est-on pas allé trop loin, trop vite, dans cette voie? C’est en tout cas ce qu’affirme Serge Michailof, économiste, ancien dirigeant de la Banque mondiale et de l’Agence française de développement, se risquant à un parallèle avec l’Afghanistan, autre «terre d’humanitaire» des années 1980. Encourageant plutôt à l’afro-réalisme, l’auteur nous invite à prendre la mesure des périls que le continent aura à affronter, autant que des moyens dont il dispose pour les surmonter.

Continuer la lecture

Sénégal : de la difficulté pour les ONG à s’autonomiser de l’État

Sadio Ba Gning et Kelly Poulet • Docteures en sociologie

S. Ba Gning

K. Poulet

Prenant l’exemple du Congad, le Conseil des organisations non gouvernementales d’appui au développement au Sénégal, deux jeunes chercheuses nous aident à mieux comprendre les difficultés que peuvent avoir les ONG africaines à s’autonomiser de l’État.

Continuer la lecture

L’impact des procédés internationaux de contournement de l’État : l’exemple de Madagascar

Christiane Rafidinarivo • Sciences Po Paris/Institut d’Études politiques de Madagascar/Université de La Réunion

C. Rafidinarivo

Madagascar a subi de plein fouet la crise politique et diplomatique ouverte en 2009 par un coup d’État. Le régime politique de transition en place jusqu’en 2014 n’a pu empêcher le contournement de l’État et le transfert de sa souveraineté humanitaire aux acteurs internationaux. Tout cela n’a certes pas amélioré la situation de ce pays classé parmi les Moins Avancés de la planète, le troisième plus vulnérable aux aléas climatiques après le Bangladesh et l’Inde (et le premier en Afrique), et le deuxième le plus touché par la faim dans le monde en 2014. Christiane Rafidinarivo revient sur les mécanismes mis en place entre 2009 et 2014 et qui, aujourd’hui encore, perdurent. Elle livre ainsi une analyse comparée afin d’en tirer les leçons politique et diplomatique pour les pays africains…

Continuer la lecture

Regards croisés sur la Syrie

Entretien avec

Laure Stephan • Le Monde
Jean-Hervé Bradol • Crash-Médecins sans Frontières
Matthieu Rey • CNRS

L. Stephan

J-H. Bradol

M. Rey

En dehors des protagonistes du conflit syrien, trois catégories d’acteurs et d’observateurs ont noué une alliance plus ou moins tacite : les humanitaires, les chercheurs et les journalistes. Nous avons demandé à trois personnalités issues de leurs rangs et directement investies au fil de ces six années de guerre, de partager leurs enseignements et d’envisager l’avenir. Un entretien au long cours passionnant qui permet de mieux comprendre les contraintes des uns et des autres et leur indiscutable complémentarité.

Continuer la lecture

Impacts de la crise syrienne au Liban : la société civile comme vecteur de solidarité

Dr Kamel Mohanna • Président de Amel Association International et coordinateur général du collectif des ONG libanaises et arabes

K. Mohanna

En accueillant 1 500 000 réfugiés syriens, le Liban assume sa part de responsabilité, bien au-delà sans doute de ses capacités. En expliquant les impacts de ce conflit sur le « pays du cèdre », Kamel Mohanna nous permet également de découvrir l’action de Amel, l’association qu’il a fondée il y a 38 ans.

Continuer la lecture

Le système d’aide à la Syrie : une localisation manquée

Peter Harling, Alex Simon and Rosalie Berthier • Synaps

P. Harling

A. Simon

R. Berthier

Formatées par leurs habitudes bureaucratiques et déstabilisées par la complexité inattendue du conflit en Syrie, les organisations internationales comme les ONG ont négligé l’échelon local. Elles se sont ainsi privé des forces vitales, compétences et connaissances que le peuple syrien et sa société civile pouvaient mobiliser pour soulager les souffrances de la population. Six ans après ses débuts, alors que le conflit est loin d’être terminé, il est temps pour la communauté internationale de l’aide… de se faire aider par les Syriens. Une conclusion basée sur une analyse aussi étayée qu’éclairante développée par trois membres du réseau naissant Synaps.

Continuer la lecture

Syrie : la diplomatie mettra-t-elle fin à l’hécatombe ?

Sami Aoun • Politologue, Université de Sherbrooke (Québec) et Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques (UQAM, Montréal, Québec)

S. Aoun

Sami Aoun se livre ici à un exercice de prospective difficile. D’abord parce que, en Syrie peut-être davantage que dans d’autres contextes, les faits vont très vite et les alliances multiples, parfois secrètes et potentiellement versatiles, peuvent déjouer toute prévision. Ensuite, parce que ce conflit à forte charge émotionnelle s’est parfois déplacé dans le cercle de ses observateurs et des chercheurs au point de provoquer des oppositions frontales. Mais l’exercice est nécessaire si l’on veut disposer d’éléments pour asseoir une future reconstruction du pays et de la région.

Continuer la lecture

« Il nous faut un accès inconditionnel, sans obstacle et continu à toute personne vulnérable en Syrie »

Entretien avec:

Stephen O’Brien • Sous-Secrétaire Général des Nations unies pour les Affaires humanitaires et Coordinateur de l’aide d’urgence (BCAH)

S. O’Brien

Ce qui se passe en Syrie depuis six ans est probablement sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale. Mais ce conflit paroxystique, qui capte l’attention de toute la communauté internationale – à défaut des fonds et des actions nécessaires – ne doit pas faire oublier les crises humanitaires d’ampleur qui parsèment la planète. C’est ce que nous dit Stephen O’Brien lors d’un entretien exclusif qu’il a accordé au rédacteur en chef d’Alternatives Humanitaires. L’occasion, également, d’en savoir un peu plus sur la réforme de l’ONU depuis l’arrivée d’Antònio Guterres à sa tête.

Continuer la lecture

MSF à Grande-Synthe : enseignements d’une improbable coalition d’acteurs

Angélique Muller • Ancienne coordinatrice du projet Médecins Sans Frontières à Grande-Synthe

Michaël Neuman • Directeur d’études au Centre de réflexion sur l’action et les savoirs humanitaires (Crash), Médecins Sans Frontières

angelique-muller

A. Müller

michael-neuman

M. Neuman

Symbole fort de la crise migratoire, la situation des camps de migrants dans le Nord de la France attire sur elle quantité de représentations erronées. Angélique Muller et Michaël Neuman opèrent ici un retour d’expérience sur l’action menée par Médecins Sans Frontières dans le cadre d’un projet d’assistance aux migrants dans la ville de Grande-Synthe. Des enseignements riches, au plus près du terrain et de « l’improbable coalition d’acteurs » qui, chaque jour, fait la démonstration d’une solidarité concrète.

Continuer la lecture

« La priorité des États doit être de sauver des vies »

Idil Atak • Docteur en droit, spécialiste des migrations

idil-atak

I. Atak

Le dernier rapport du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) dresse un bilan accablant de la situation des migrants dans le monde. Il conforte les observateurs dans l’idée que la crise migratoire en Europe n’est que l’arbre qui cache la forêt d’un phénomène global et de politiques répressives presque systématiques. Spécialiste reconnue, Idil Atak a répondu aux questions du chercheur canadien Yvan Conoir avant que ce dernier apporte un éclairage sur la doctrine et les actions du HCR en matière de détention/rétention des migrants, en particulier les mineurs.
Continuer la lecture