Archives de catégorie : 1968-2018: ruptures et continuités

Les conséquences humanitaires d’une réaffirmation de la souveraineté de l’État

Duncan Mclean • Researcher, Médecins Sans Frontières

D. Mclean

Si la tendance est bel et bien au renforcement de la souveraineté étatique, cette notion est plus multiforme et ambivalente qu’il n’y paraît. L’auteur nous convie à prendre la mesure de son évolution, de sa complexité et de ses implications sur le travail des humanitaires. Continuer la lecture

La restructuration sans fin du monde humanitaire : une recherche inadaptée de la performance ?

Perrine Laissus-Benoist • Clersé-Lille 1-CNRS

P. Laissus-Benoist

Arlésienne entonnée au rythme de la professionnalisation, l’injonction de restructuration du monde humanitaire prend bien souvent la forme d’un reformatage selon les dogmes néolibéraux. Selon l’auteure, cette recherche de performance s’accorde mal avec la complexité de l’action humanitaire et dessert les populations concernées. Continuer la lecture

Humanitaires et peuples en errance : chronique d’une évolution
en parallèle

François Grünewald • Directeur général et scientifique du Groupe URD (Urgence-Réhabilitation-Développement)

F. Grünewald

La question des mouvements de populations ne naît pas avec le drame des réfugiés en Méditerranée. Et celui-ci ne devient « crise des migrants » que lorsque la conjonction de conflits, de catastrophes et de pauvreté rencontre l’impéritie des nations occidentales. À la faveur d’une mise en perspective historique et sémantique, François Grünewald nous rappelle que, depuis leur naissance, les humanitaires n’ont cessé d’être aux côtés de ces « damnés de la terre ». Continuer la lecture

Souveraineté responsable dans la réponse aux crises en Asie de l’Est

Oscar A.Gómez • Ritsumeikan Asia Pacific University

O. A. Gómez

Comme en écho à l’article de Duncan Mclean ouvrant ce dossier, celui d’Oscar Gómez n’en est pas le reflet. Son mérite est de décentrer le regard sur cette notion pour nous présenter de quelle manière, en Asie de l’Est et du Sud-Est, elle a traversé ce demi-siècle. Continuer la lecture

L’hybridation de l’humanitaire : des citoyens ordinaires dans les camps de migrants en France

Marjorie Gerbier-Aublanc • Docteure en sociologie

M. Gerbier-Aublanc

En 1968, des médecins français faisaient le choix de se rendre au Biafra pour aider le peuple Igbo. Plus tard, ils assistèrent les migrants en mer de Chine et ailleurs. Désormais, à côté des ONG, des citoyens ordinaires, scandalisés par le sort réservé aux migrants s’engagent ici, en France, pour répondre à cette crise. Ce faisant, ils inventent une nouvelle manière de s’engager dans l’humanitaire. Continuer la lecture