Archives de catégorie : Innovations

La santé environnementale à Médecins du Monde : de l’émergence à la structuration d’un combat

A. Fossier-Heckmann

H. Tiffou

Astrid Fossier-Heckmann et Hugo Tiffou • Groupe santé-environnement de Médecins du Monde

Lier environnement et santé n’est pas une évidence pour beaucoup d’ONG humanitaires. Médecins du Monde est parvenue à faire de cette thématique une de ses priorités. Retour sur un combat qui, en s’appuyant sur le droit à la santé, pourrait rejoindre celui contre les effets du changement climatique. Continuer la lecture

Innover dans les pratiques humanitaires par la recherche en socio-anthropologie

Magali Bouchon • Socio-anthropologue, Médecins du Monde

M. Bouchon

Le 14 décembre dernier se déroulait le séminaire « Les recherches socio-anthropologiques à Médecins du Monde: quelle utilité dans l’action ? ». Cette journée venait faire le bilan des 10 ans de l’approche socio-anthropologique à Médecins du Monde (MdM), mais aussi dresser – en compagnie de chercheurs et d’universitaires – des perspectives pour de bonnes collaborations entre le monde de la recherche et celui de l’action humanitaire. Continuer la lecture

« Le miracle de Kamaishi » : les enseignements du tsunami de 2011 au Japon

Diane Alalouf-Hall • Doctorante en sociologie à l’Université du Québec à Montréal (UQAM)

D. Alalouf-Hall

Le tsunami ayant frappé la côte est de l’île de Honshu au Japon en 2011 n’a pas seulement fait de Fukushima une ville martyre, universel symbole du risque nucléaire actuel. Il a aussi frappé une grande partie des agglomérations exposées à la vague mortelle venue de l’océan Pacifique. Kamaishi est de celles-là, lieu d’un « miracle » puisant au bon sens et à l’éducation des jeunes générations. Continuer la lecture

L’intégration socio-économique des réfugiés passe par la reconnaissance des savoir-faire, diplômes et compétences

Alessia Lefébure • Directrice adjointe de l’École des hautes études en santé publique (EHESP)

A. Lefébure

Alors  que les établissements d’enseignement supérieur sont sommés de recruter davantage d’étudiants, les réfugiés rencontrent de multiples obstacles lorsqu’il s’agit d’y accéder. Signe évident que les pays européens, là comme ailleurs, ne sont pas un paradoxe ni à un renoncement près. Pourtant des outils existent. Continuer la lecture

« L’identité numérique constitue le domaine principal dans lequel la blockchain pourrait jouer en faveur des droits humains »

Entretien avec Julio Alejandro • Président directeur général de Humanitarian Blockchain

J. Alejandro

Si la technologie blockchain est souvent associée au bitcoin et à d’autres cryptomonnaies, ces usages ne représentent que la partie émergée de l’iceberg. L’intérêt qu’elle suscite est motivé par les multiples emplois possibles de cette technologie dans les domaines de l’assurance, de la santé, de l’immobilier, du transport, de la musique et même du vote électoral. Mais la technologie blockchain investit également le monde de l’aide humanitaire.

Continuer la lecture

Morsures de serpent en Afrique : un combat humanitaire et politique

Julien Potet • Médecins Sans Frontières

J. Potet

C’est une innovation sans doute passée inaperçue du grand public, et peut-être même d’une partie du milieu humanitaire. Avec 100 000 morsures mortelles par an, l’envenimation par serpents est désormais considérée comme une maladie tropicale négligée. Julien Potet nous explique comment Médecins Sans Frontières s’en est saisie pour en faire un combat autant humanitaire que politique.

Continuer la lecture

Les nouveaux défis en contexte de violences urbaines

Oscar Felipe Chavez Aguirre • Field Coordinator in Mexico – International Committee of the Red Cross (ICRC)

O. F. Chavez Aguirre

Les contextes d’intervention des humanitaires changent. Entre les conflits d’empires se réglant sur les champs de bataille et les guerres asymétriques où se mêlent États fragiles, rébellions et mercenaires, on a vu se développer les violences urbaines faisant intervenir des milices paramilitaires, des gangs et autres groupes armés. Comment l’action humanitaire peut-elle se déployer dans de tels contextes ? Continuer la lecture

Les enfants, acteurs du changement social et politique en faveur de la protection de l’eau dans le post-conflit en Colombie

Diana Volonakis and Susana Borda Carulla • SieNi

D. Volonakis

S. Borda Carulla

À la fin de l’année 2016, la Colombie a – espérons-le, définitivement – tourné le dos au conflit opposant depuis plus de 50 ans le gouvernement aux FARC. Comme souvent, la paix retrouvée exhume des problèmes cruciaux. Et en Colombie comme ailleurs, l’eau est de ceux-là.
 Pour conjurer la prévision annonçant que, en 2025, près
de 70 % de la population pourrait ne pas avoir accès à l’eau en période de sécheresse, l’association SieNi a mis en place un projet innovant, plaçant les enfants en première ligne
de ce combat vital.

Continuer la lecture

La corruption : un défi auquel n’échappe pas le secteur humanitaire

Malika Aït-Mohamed Parent • Sous-Secrétaire général à la FICR, spécialiste de l’anticorruption

malika-ait-mohammed-parent

M Aït-Mohammed Parent

La corruption. Un mot tabou que l’on croirait réservé aux marchés publics, au croisement de la politique, des entreprises peu scrupuleuses et des pieuvres mafieuses. Pourtant, dans les pays fragiles ou déstabilisés dans lesquels ils interviennent, les humanitaires y sont souvent confrontés. Parce qu’ils l’ont parfois intégrée comme un mal nécessaire pour remplir leur mission, ils en oublient que la corruption entretient des systèmes nocifs pour les pays eux-mêmes et les ampute d’une partie des moyens mis à leur disposition. En rappelant les termes de ce dilemme, Malika Aït-Mohamed Parent ouvre également des pistes pour le résoudre. Au profit des bénéficiaires de l’aide.
Continuer la lecture

La Coalition Humanitaire au Canada : vers un humanitaire canadien à trois vitesses ?

Stéphanie Maltais • Université d’Ottawa
Yvan Conoir • Université du Québec à Montréal (UQAM)  et Université Laval (Québec)

StéphanieMaltais

S. Maltais

YvanConoir

Y. Conoir

Depuis dix ans, la Coalition Humanitaire au Canada a transformé en partie les règles du jeu en matière de réponse humanitaire de la part des ONG canadiennes. Les grandes ONG qui la composent s’imposent des règles de gouvernance et de programmation qui rendent difficile l’entrée de plus petites structures. À l’inverse, certains autres grands opérateurs humanitaires canadiens ne souhaitent pas (encore) en faire partie. La Coalition reçoit aussi l’appui marqué du gouvernement fédéral qui lui confie un Fonds canadien pour l’assistance humanitaire afin de répondre aux crises oubliées ou de moindre ampleur. Au terme d’un cycle décennal incluant une quinzaine de réponses humanitaires importantes, Stéphanie Maltais et Yvan Conoir dressent le bilan de ce modèle novateur en Amérique du Nord et s’interrogent sur l’avenir des opérateurs humanitaires canadiens qui n’en sont pas membres.

Continuer la lecture