Archives de catégorie : Perspectives

« 1919 a été “l’année zéro” de l’internationalisme »

Interview with Jeremy Adelman • Professor of History, Princeton University

J. Adelman

Au mois d’octobre  2018, était organisé à l’université de Princeton un séminaire intitulé «  Humanitarian Photojournalism : A History of the Present  » [Le photojournalisme humanitaire : une histoire du présent]. Cet événement avait pour objectif principal de réfléchir aux «correspondances entre l’importance croissante du photoreportage et l’émergence de l’humanitaire mondial  ». L’un des organisateurs de ce séminaire, «  l’historien de l’histoire globale » Jeremy Adelman, nous a accordé un entretien. Continuer la lecture

Médecins Sans Frontières-France : les tensions liées aux projets « Migrations »

Michaël Neuman • Directeur d’études, Centre de réflexion sur l’action et les savoirs humanitaires (Crash)/Médecins Sans Frontières

M. Neuman

Médecins Sans Frontières (MSF) peut-elle s’afficher tout à la fois comme secouriste, experte et militante? Alors que l’organisation n’a jamais semblé autant en pointe sur les effets de la « crise migratoire », la question continue d’interroger en interne, et notamment au sein de sa section française. C’est tout le mérite de Michaël Neuman – et sa fonction même au sein du Centre de réflexion sur l’action et les savoirs humanitaires (Crash) – que de mener cette réflexion. Continuer la lecture

Le Biafra : au cœur des ambiguïtés de l’humanitaire postcolonial

Marie-Luce Desgrandchamps • Historienne, université de Manchester et université de Genève

M.-L. Desgrandchamps

En somme, c’est là que tout a commencé : l’histoire et les légendes, les ambiguïtés et les dilemmes, les principes et leurs limites. À la faveur de son dernier ouvrage consacré au Biafra, Marie-Luce Desgrandchamps revient sur ce qui s’est joué au Nigeria il y a cinquante ans. À sa suite, Pierre Micheletti et Bruno-Georges David devisent de l’évolution des images et représentations de l’humanitaire durant ce demi-siècle. Continuer la lecture

« C’est peu dire que l’iconographie humanitaire a changé de façon extrêmement sensible en cinquante ans »

Entretien avec Pierre Micheletti et Bruno-Georges David

B.-G. David

P. Micheletti

Des images d’enfants décharnés rapportées du Biafra aux victimes du tsunami aux Célèbes (Sulawesi), l’iconographie humanitaire a-t-elle tant changé que cela ? Surtout, les représentations qu’elle contribue à façonner dans le public disent-elles ce qu’est la réalité de l’action humanitaire ou ne font-elles que la travestir pour mieux « vendre » des causes ? C’est autour de ces questions que nous avons réuni Pierre Micheletti et Bruno-Georges David pour mieux comprendre les contraintes et les dérives de la communication humanitaire.  Continuer la lecture

Haïti : tensions entre aide humanitaire et développement dans le secteur de la santé

Nicolas Lemay-Hébert • Senior Lecturer in the International Development Department, University of Birmingham (UK)

Andréanne Martel • Collaborative Research Program Officer at the Canadian Council for International Co-operation (CCIC) in Ottawa (Canada)

Patrick Robitaille • Associate expert of the Canadian Research Institute on Humanitarian Crisis and Aid

N. Lemay-Hébert

A. Martel

P. Robitaille

Depuis 2010 et le déferlement d’aide sur Haïti, l’île des Caraïbes est sans doute devenue le symbole de l’échec des grands programmes internationaux. Les objectifs conflictuels des acteurs de l’aide d’urgence et de ceux du développement sont, pour les trois auteurs, une des clés de cet échec.

Continuer la lecture

La crise des réfugiés rohingyas : oubliés un jour, oubliés toujours

Tarik Kadir • Secours Islamique France

T. Kadir

Hissée péniblement au rang de crise d’ampleur, la situation des réfugiés rohingyas aux frontières du Myanmar et du Bangladesh n’en finit pas de s’enliser. Alors que le Haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’Homme, Zeid Ra’ad Al-Hussein, a déclaré qu’elle « sembl[ait] être un exemple classique de nettoyage ethnique », les chancelleries occidentales tergiversent, gênées par la position ambiguë d’Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix. Tarik Kadir, engagé sur le terrain aux côtés du Secours Islamique France, nous explique la situation, ses origines et ses perspectives.

Continuer la lecture

Les organisations humanitaires à l’ère du contre-terrorisme : rejetées par les rebelles, cooptées par les États

Michiel Hofman • Médecins Sans Frontières

M. Hofman

Parce que la rhétorique – et la pratique – de la lutte antiterroriste rejette les mouvements rebelles aux marges du droit international humanitaire, les ONG tomberaient de plus en plus sous la coupe des États. L’analyse avancée par Michiel Hofman s’appuie sur des exemples concrets et nous permet bien souvent d’être au cœur de la négociation humanitaire.

Continuer la lecture

Aide humanitaire en Palestine : repenser la neutralité au prisme de la protection de l’enfance

Joan Deas • Doctorante en sciences politiques (Sciences Po Grenoble, France) et ancienne chargée de recherche au Gaza Community Mental Health Programme   

Elise Reslinger • Doctorante en sciences sociales et politiques (université de Bath, Royaume-Uni) et ancienne chargée de protection pour l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA)   

J. Deas

E. Reslinger

En novembre 1947 était adopté le Plan de partage de la Palestine qui allait ouvrir le chapitre des guerres israélo-arabes. Soixante-dix ans plus tard, la situation humanitaire en Territoire palestinien occupé ne cesse de se détériorer, particulièrement dans la bande de Gaza, en processus de « dé-développement ». Joan Deas et Elise Reslinger, au prisme de la question de la protection des enfants palestiniens, nous invitent à repenser et questionner le paradigme de l’aide humanitaire en place aujourd’hui, sclérosée par une approche gestionnaire favorisant la déresponsabilisation de la puissance occupante.

Continuer la lecture

De l’humanitaire comme outil de dissuasion en Grèce

Arjun Claire • Humanitarian Affairs consultant   

A. Claire

L’aide humanitaire a souvent été instrumentalisée par les États. Mais plus récemment, elle aurait été utilisée comme un outil de gestion de la « crise des réfugiés » dans les États membres aux frontières de l’Europe. En prenant la Grèce comme référence, l’auteur considère en effet que l’aide humanitaire peut non seulement être un instrument pour traiter des conséquences des politiques restrictives de l’Europe en matière de migration, mais peut aussi constituer un élément d’une stratégie plus large visant à décourager de nouvelles arrivées vers les côtes européennes. Il affirme que la situation d’urgence en Grèce est une construction qui légitimise la présence d’acteurs humanitaires et, par extension, avalise l’existence de conditions de vie indécentes. Leur désengagement étant difficilement envisageable, Arjun Claire propose que les acteurs humanitaires atténuent les conséquences de leur implication en opposant une résistance active envers l’affirmation d’une urgence discursive.

Continuer la lecture

Mise à l’abri, hospitalité ou accueil des réfugiés : les ambiguïtés irrésolues du camp de La Linière

Franck Esnée • Ancien chef de mission Médecins Sans Frontières en France   
Michaël Neuman • Directeur d’études, Centre de réflexion sur l’action et les savoirs humanitaires (Crash)/Médecins Sans Frontières   

F. Esnée

M. Neuman

C’est en quelque sorte à un droit de suite que nous invitent Franck Esnée et Michaël Neuman. Celui-ci et Angélique Muller avaient en effet déjà consacré un article au travail des acteurs associatifs et politiques sur Grande-Synthe et son camp du Basroch. Suite au démantèlement de ce dernier et à l’installation des réfugiés sur le nouveau camp de La Linière, au printemps 2016, les auteurs reviennent ici sur une année de tergiversations, voire d’incohérences qui en disent long sur notre rapport aux réfugiés.

Continuer la lecture