Archives de catégorie : Transitions

Localisation de l’aide : situation actuelle du débat et possibles impacts de la crise de la Covid-19

M. Vielajus

J.-M. Bonis-Charancle

Martin Vielajus et Jean-Martial Bonis-Charancle • Consultants et enseignants à Sciences Po et à l’Université Paris-Descartes

Le débat sur la localisation et, au-delà, sa mise en pratique pourraient-ils trouver un inattendu regain à la faveur de la crise sanitaire mondiale ? Cette dernière est en tout cas l’occasion de dresser l’état de la question, un exercice auquel s’étaient livrés les deux auteurs juste avant que ne survienne la pandémie. Continuer la lecture

Les leçons de la localisation : expériences croisées de la Fondation de France au Népal et en Indonésie

K. Meaux


H. Sunarta


C. Umam


P. Verbruggen

Karine Meaux et Haryanti Sunarta • Fondation de France

Chaerul Umam • Bina Desa

Patrick Verbruggen • Triangle Génération Humanitaire

À l’heure où la reconnaissance des capacités des acteurs locaux s’affirme progressivement dans la sphère de l’aide internationale(1)Le second engagement du Grand Bargain, établi à la suite du Sommet humanitaire mondial d’Istanbul en 2016, prévoit « plus de soutien et d’outils financiers pour les acteurs locaux et nationaux ». Coordination Sud, Localisation de l’aide. Plus de proximité permet-il d’assurer une meilleure autonomie des projets ?, novembre 2019., quelles leçons tire la Fondation de France de ses vingt dernières années de priorité donnée à ces mêmes acteurs ? Deux expériences récentes sont décryptées de façon croisée, au Népal et en Indonésie, pour mieux comprendre les tendances actuelles et relever les défis qu’elles posent.

Continuer la lecture

   [ + ]

1. Le second engagement du Grand Bargain, établi à la suite du Sommet humanitaire mondial d’Istanbul en 2016, prévoit « plus de soutien et d’outils financiers pour les acteurs locaux et nationaux ». Coordination Sud, Localisation de l’aide. Plus de proximité permet-il d’assurer une meilleure autonomie des projets ?, novembre 2019.

Géopolitique de l’homophobie

M. Maietta

Michel Maietta • Directeur de recherche à l’Iris (Institut de Relations Internationales et Stratégiques)

L’homophobie, entendue comme les discriminations de tous ordres à l’encontre des personnes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres), est encore trop utilisée à des fins de politique interne, quand elle ne s’inscrit pas dans une stratégie à l’international. Michel Maietta décrit l’emprise de l’homophobie comme (géo)politique contre laquelle il importe de réaffirmer que les droits des personnes LGBT relèvent des droits humains. Continuer la lecture

Quel futur pour la logistique humanitaire ?

M. Radosta

Manon Radosta • Réseau Logistique Humanitaire (RLH)

Souvent négligée, en tout cas « accessoirisée », la logistique est pourtant essentielle à la réussite des missions humanitaires. Sans compter qu’elle représente 60 à 80 % des dépenses. Partant de ce constat, de la nécessaire optimisation de fonctionnements traditionnellement « en silo » et tout en intégrant les enjeux climatiques, onze ONG internationales ont réfléchi à ce que pourrait être la « log’ » de demain. Un maître-mot : mutualisation. Continuer la lecture

Nouvel éclairage sur le Nexus : chiffres, principes et débat relatif au changement social

Gilles Carbonnier • ICRC vice-president and Professor of Economics at the Graduate Institute of International and Development Studies (Geneva)

G. Carbonnier

La notion de changement social pourrait-elle permettre de travailler à une meilleure synergie entre les composantes actuelles du Nexus développement-humanitaire-prévention des conflits et paix ? C’est à cette hypothèse que s’attelle l’économiste Gilles Carbonnier en partant des flux de ressources à destination des pays bénéficiaires de l’aide humanitaire. Continuer la lecture

Le futur de l’humanitaire

 Dr Randolph Kent • Director of the Futures Project, Royal United Services Institute (London)

R. Kent

Revenir sur 50 ans d’histoire pour mieux envisager l’avenir de l’humanitaire. C’est à cette gageure que s’attaque Randolph Kent, pointant les défauts structurels d’un système afin qu’il puisse faire face aux sombres défis qui, selon l’auteur, s’annoncent. Continuer la lecture

Les défis de la nouvelle Stratégie humanitaire française

Alain Boinet • Fondateur de Solidarités International

Benoît Miribel • Directeur général de la fondation Mérieux

A. Boinet

B. Miribel

Pour Alain Boinet et Benoît Miribel, la Conférence nationale humanitaire qui s’est tenue le 22 mars dernier à Paris a représenté un véritable saut qualitatif et quantitatif pour l’aide humanitaire de la France. Sa nouvelle Stratégie humanitaire était particulièrement attendue.

Continuer la lecture

« Nous devrions être aussi ambitieux en matière de protection des civils que nous le sommes en matière d’assistance »

Interview with Jan Egeland • Secretary General of the NGO Norwegian Refugee Council

J. Egeland

Ancien secrétaire général adjoint des Nations unies chargé des affaires humanitaires (OCHA) et ancien coordinateur des secours d’urgence de l’ONU, Jan Egeland est aujourd’hui secrétaire général de l’ONG Norwegian Refugee Council. En janvier dernier, il nous a accordé un entretien au cours duquel il revient sur les grands enjeux humanitaires actuels.

Continuer la lecture

De la résilience à la localisation, ou comment les slogans ne suffisent pas à réformer en profondeur le secteur humanitaire

Perrine Laissus-Benoist et Benoît Lallau • Économistes, Université Lille 1

P. Laisssus-Benoist

B. Lallau

À intervalles réguliers, le secteur humanitaire bruisse d’un nouveau slogan dont la vertu fédératrice est supposée incarner sa réforme. Pourtant, les phénomènes de mode passent, et bien souvent on déplore la faible intégration des innovations et des nouvelles terminologies développées. Que faut-il en conclure ? C’est à un exercice critique auquel se livrent ici les deux auteurs qui, partant de la résilience, appréhendent la mise en œuvre de la notion relativement récente – et que l’on veut prometteuse – de localisation.

Continuer la lecture

Un regard sur les ONG en Chine

Verena Richardier • Doctorante en sociologie à l’Ecole normale supérieure de Lyon (France)

verena-richardier

V. Richardier

Comme sur beaucoup de questions, la simplification est monnaie courante lorsqu’il s’agit d’aborder la société chinoise. Le champ des associations n’y échappe pas, ce qui amène souvent à nier l’idée même d’organisations non gouvernementales dans un pays perçu comme centralisé et méfiant envers tout ce qui peut concurrencer l’État. Verena Richardier nous aide à entrer dans la complexité de la société chinoise pour mieux comprendre la place qu’y occupent les ONG.
Continuer la lecture