Archives de catégorie : Transitions

Géopolitique de l’homophobie

M. Maietta

Michel Maietta • Directeur de recherche à l’Iris (Institut de Relations Internationales et Stratégiques)

L’homophobie, entendue comme les discriminations de tous ordres à l’encontre des personnes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres), est encore trop utilisée à des fins de politique interne, quand elle ne s’inscrit pas dans une stratégie à l’international. Michel Maietta décrit l’emprise de l’homophobie comme (géo)politique contre laquelle il importe de réaffirmer que les droits des personnes LGBT relèvent des droits humains. Continuer la lecture

Quel futur pour la logistique humanitaire ?

M. Radosta

Manon Radosta • Réseau Logistique Humanitaire (RLH)

Souvent négligée, en tout cas « accessoirisée », la logistique est pourtant essentielle à la réussite des missions humanitaires. Sans compter qu’elle représente 60 à 80 % des dépenses. Partant de ce constat, de la nécessaire optimisation de fonctionnements traditionnellement « en silo » et tout en intégrant les enjeux climatiques, onze ONG internationales ont réfléchi à ce que pourrait être la « log’ » de demain. Un maître-mot : mutualisation. Continuer la lecture

Nouvel éclairage sur le Nexus : chiffres, principes et débat relatif au changement social

Gilles Carbonnier • ICRC vice-president and Professor of Economics at the Graduate Institute of International and Development Studies (Geneva)

G. Carbonnier

La notion de changement social pourrait-elle permettre de travailler à une meilleure synergie entre les composantes actuelles du Nexus développement-humanitaire-prévention des conflits et paix ? C’est à cette hypothèse que s’attelle l’économiste Gilles Carbonnier en partant des flux de ressources à destination des pays bénéficiaires de l’aide humanitaire. Continuer la lecture

Le futur de l’humanitaire

 Dr Randolph Kent • Director of the Futures Project, Royal United Services Institute (London)

R. Kent

Revenir sur 50 ans d’histoire pour mieux envisager l’avenir de l’humanitaire. C’est à cette gageure que s’attaque Randolph Kent, pointant les défauts structurels d’un système afin qu’il puisse faire face aux sombres défis qui, selon l’auteur, s’annoncent. Continuer la lecture

Les défis de la nouvelle Stratégie humanitaire française

Alain Boinet • Fondateur de Solidarités International

Benoît Miribel • Directeur général de la fondation Mérieux

A. Boinet

B. Miribel

Pour Alain Boinet et Benoît Miribel, la Conférence nationale humanitaire qui s’est tenue le 22 mars dernier à Paris a représenté un véritable saut qualitatif et quantitatif pour l’aide humanitaire de la France. Sa nouvelle Stratégie humanitaire était particulièrement attendue.

Continuer la lecture

« Nous devrions être aussi ambitieux en matière de protection des civils que nous le sommes en matière d’assistance »

Interview with Jan Egeland • Secretary General of the NGO Norwegian Refugee Council

J. Egeland

Ancien secrétaire général adjoint des Nations unies chargé des affaires humanitaires (OCHA) et ancien coordinateur des secours d’urgence de l’ONU, Jan Egeland est aujourd’hui secrétaire général de l’ONG Norwegian Refugee Council. En janvier dernier, il nous a accordé un entretien au cours duquel il revient sur les grands enjeux humanitaires actuels.

Continuer la lecture

De la résilience à la localisation, ou comment les slogans ne suffisent pas à réformer en profondeur le secteur humanitaire

Perrine Laissus-Benoist et Benoît Lallau • Économistes, Université Lille 1

P. Laisssus-Benoist

B. Lallau

À intervalles réguliers, le secteur humanitaire bruisse d’un nouveau slogan dont la vertu fédératrice est supposée incarner sa réforme. Pourtant, les phénomènes de mode passent, et bien souvent on déplore la faible intégration des innovations et des nouvelles terminologies développées. Que faut-il en conclure ? C’est à un exercice critique auquel se livrent ici les deux auteurs qui, partant de la résilience, appréhendent la mise en œuvre de la notion relativement récente – et que l’on veut prometteuse – de localisation.

Continuer la lecture

Un regard sur les ONG en Chine

Verena Richardier • Doctorante en sociologie à l’Ecole normale supérieure de Lyon (France)

verena-richardier

V. Richardier

Comme sur beaucoup de questions, la simplification est monnaie courante lorsqu’il s’agit d’aborder la société chinoise. Le champ des associations n’y échappe pas, ce qui amène souvent à nier l’idée même d’organisations non gouvernementales dans un pays perçu comme centralisé et méfiant envers tout ce qui peut concurrencer l’État. Verena Richardier nous aide à entrer dans la complexité de la société chinoise pour mieux comprendre la place qu’y occupent les ONG.
Continuer la lecture

Nouveaux modèles de travail et de partenariat dans le développement : l’exemple de Friendship, organisation bangladaise

Runa Khan • Friendship

RunaKhan

Runa Khan

Fondée par Runa Khan, Friendship a commencé en 2002 avec le lancement d’un navire-hôpital permettant d’assurer l’accès aux soins de santé aux communautés les plus pauvres du Bangladesh. Depuis, Friendship a étendu son intervention pour créer ce qui est devenu un modèle de développement entièrement intégré et innovant, orienté vers la participation des communautés et le renforcement de la résilience et de la dignité de ses membres. Aujourd’hui, l’organisation développe son réseau international grâce à des entités établies en Europe. Son approche attise la curiosité et l’intérêt d’autres acteurs du développement.

Continuer la lecture

Haïti, ou l’éthique humanitaire en question

Jean-François Mattei – Fonds Croix-Rouge française

J.-F. Mattei

J.-F. Mattei

Le récent tremblement de terre, ou plutôt la succession de séismes, au Népal le confirme : l’action humanitaire est de plus en plus soumise à la critique. L’accusation de « cirque humanitaire », alors volontiers proférée dans les médias – qu’elle soit fondée ou exagérée et donc elle-même sujette à discussion –, doit interpeller la communauté de l’aide. Le moment fondateur de cette critique est sans doute le tsunami de 2004 en Asie du Sud-Est, à la mesure du traumatisme provoqué par cette crise majeure. Entre ces deux événements, le séisme en Haïti de 2010 n’a pas échappé à cette « mise en question » que Jean-François Mattei formule ici en termes d’éthique. Une éthique de l’action qui a vocation à s’appliquer pour d’autres catastrophes qui, malheureusement, surviendront. En somme, par ce retour sur une crise paroxystique, l’actuel président du Fonds Croix-Rouge française invite à une « mise en prospective » à la hauteur des enjeux actuels et à venir de l’action humanitaire.

Continuer la lecture