Numéro 5 – Juillet 2017

EDITORIAL

Les défis de la transition humanitaire en Afrique

Par Virginie Troit et Jean-François Mattei - L’humanitaire moderne a pris son envol et formé sa vision sur les champs de bataille européens avec la création de la Croix-Rouge. Près d’un siècle plus tard, dans les années 1960, l’aide internationale qui achève sa mission de reconstruction de l’Europe s’oriente vers l’Afrique et le tiers-monde. [Lire la suite]

PERSPECTIVES

De l’humanitaire comme outil de dissuasion en Grèce

Par Arjun Claire - L’aide humanitaire a souvent été instrumentalisée par les États. Mais plus récemment, elle aurait été utilisée comme un outil de gestion de la « crise des réfugiés » dans les États membres aux frontières de l’Europe. En prenant la Grèce comme référence, l’auteur considère en effet que l’aide humanitaire peut non seulement être un instrument pour traiter des conséquences des politiques restrictives de l’Europe en matière de migration, mais peut aussi constituer un élément d’une stratégie plus large visant à décourager de nouvelles arrivées vers les côtes européennes. [Lire la suite]

Mise à l’abri, hospitalité ou accueil des réfugiés : les ambiguïtés irrésolues du camp de La Linière

Par Franck Esnée et Michaël Neuman - C’est en quelque sorte à un droit de suite que nous invitent Franck Esnée et Michaël Neuman. Celui-ci et Angélique Muller avaient en effet déjà consacré un article au travail des acteurs associatifs et politiques sur Grande-Synthe et son camp du Basroch. Suite au démantèlement de ce dernier et à l’installation des réfugiés sur le nouveau camp de La Linière, au printemps 2016, les auteurs reviennent ici sur une année de tergiversations, voire d’incohérences qui en disent long sur notre rapport aux réfugiés. [Lire la suite]

FOCUS: AFRIQUE ENTRE OMBRE ET LUMIERE

Afrique subsaharienne : nuages inquiétants à l’horizon

Par Serge Michailof - Longtemps condamnée au pessimisme, l’Afrique s’est incontestablement relevée, affrontant des défis considérables – comme la récente crise Ebola –, affichant une croissance économique encourageante et exportant ses multiples talents. Au seuil du XXIe siècle, une vague d’afro-optimisme s’est peu à peu formée. N’est-on pas allé trop loin, trop vite, dans cette voie ? C’est en tout cas ce qu’affirme Serge Michailof, économiste, ancien dirigeant de la Banque mondiale et de l’Agence française de développement, se risquant à un parallèle avec l’Afghanistan, autre « terre d’humanitaire » des années 1980. Encourageant plutôt à l’afro-réalisme, l’auteur nous invite à prendre la mesure des périls que le continent aura à affronter, autant que des moyens dont il dispose pour les surmonter. [Lire la suite]

Sénégal : de la difficulté pour les ONG à s’autonomiser de l’État

Par Sadio Ba Gning et Kelly Poulet - Prenant l’exemple du Congad, le Conseil des organisations non gouvernementales d’appui au développement au Sénégal, deux jeunes chercheuses nous aident à mieux comprendre les difficultés que peuvent avoir les ONG africaines à s’autonomiser de l’État. [Lire la suite]

L’impact des procédés internationaux de contournement de l’État : l’exemple de Madagascar

Par Christiane Rafidinarivo - Madagascar a subi de plein fouet la crise politique et diplomatique ouverte en 2009 par un coup d’État. Le régime politique de transition en place jusqu’en 2014 n’a pu empêcher le contournement de l’État et le transfert de sa souveraineté humanitaire aux acteurs internationaux. Tout cela n’a certes pas amélioré la situation de ce pays classé parmi les Moins Avancés de la planète, le troisième plus vulnérable aux aléas climatiques après le Bangladesh et l’Inde (et le premier en Afrique), et le deuxième le plus touché par la faim dans le monde en 2014. Christiane Rafidinarivo revient sur les mécanismes mis en place entre 2009 et 2014 et qui, aujourd’hui encore, perdurent. Elle livre ainsi une analyse comparée afin d’en tirer les leçons politique et diplomatique pour les pays africains... [Lire la suite]

ETHIQUE

L’éthique du care contre l’exceptionnalisme humanitaire

Par Arnaud Dandoy - Et si les acteurs humanitaires nourrissaient l’hostilité qu’ils rencontrent parfois en perpétuant des rapports de domination symbolique et sociale avec leurs employés locaux ? C’est l’hypothèse, tirée de sa propre étude, que développe ici Arnaud Dandoy, docteur en criminologie. Si l’auteur vante les vertus de l’éthique du care, aux dépens de l’éthique kantienne, ce n’est pas un simple exercice philosophique, mais une exigence pour mieux comprendre le fossé qui se creuse entre acteurs humanitaires et populations. [Lire la suite]

REPORTAGE

« Afghan Stories: Waiting for Hope » par Sandra Calligaro

Présentation d'une sélection de son dernier projet, Afghan Stories : Waiting for Hope, réalisé en collaboration avec Action Contre la Faim et ECHO. Outre les photographies, il s’accompagne des témoignages de populations déplacées afghanes. [Lire la suite]

 

CULTURE

Entretien avec Jonathan Littell « La barbarie est ce qui est le mieux partagé : aucune religion n’en a le monopole. »

Jonathan Littell est né en 1967 à New York. Élevé en France, il s’engage dans l’humanitaire en 1993 et passe sept ans sur le terrain avec Action contre la Faim, principalement en Bosnie, en Tchétchénie, en République démocratique du Congo et en Afghanistan. Son roman Les Bienveillantes a été publié en 2006, primé la même année par le prix Goncourt, et suivi depuis par plusieurs essais et reportages sur des terrains de conflits. Wrong Elements, un documentaire long-métrage sorti en salles en avril 2017 et portant sur le thème des enfants-soldats, est son premier film..… [Lire la suite]

Entretien avec Marc Le Pape : Chronique d’un génocide

En qualité de sociologue, Marc Le Pape a effectué des recherches en Algérie, en Côte d’Ivoire et en Afrique centrale. Ses travaux récents portent sur les conflits dans la région des Grands Lacs africains. Il a co-dirigé plusieurs ouvrages comme Côte d’Ivoire, l’année terrible 1999-2000 (avec Claudine Vidal, Karthala, 2003), Crises extrêmes (avec Johanna Siméant et Claudine Vidal, La Découverte, 2006) et, dans le cadre de Médecins Sans Frontières, Une guerre contre les civils. Réflexions sur les pratiques humanitaires au Congo-Brazzaville, 1998-2000 (avec Pierre Salignon, Karthala, 2001). Marc Le Pape a été chercheur au CNRS, il est actuellement chercheur associé à l’Ehess (Centre d’études africaines). Il vient de faire paraître, avec Jean-Hervé Bradol du Crash (Centre de réflexion sur l’action et les savoirs humanitaires), un ouvrage revenant sur le génocide des Tutsis du Rwanda à partir des archives de Médecins Sans Frontières. [Lire la suite]

L’aide au développement en 350 mots

Avec ses 350 entrées, ce dictionnaire du développement, à la manière ironique de celui des idées reçues de Gustave Flaubert, propose de parcourir les mots et lieux communs des politiques de développement en Afrique. L’auteur, praticien des projets de développement, publie régulièrement dans les revues spécialisées en montrant la pauvreté de la pensée pratique du développement.[Lire la suite]

Au temps de la guerre à distance

 width=

 

Par Philippe Ryfman -  "Ce retour à une totalisation de la guerre engendre déjà des retombées majeures sur le système international de l’aide humanitaire. Mais la probabilité de la généralisation à court ou moyen terme d’armements issus de la « robolution » et s’affranchissant de plus en plus du facteur humain y ajoute une dimension – voire une béance – supplémentaire. [Lire la suite]

Entretien avec Jérôme Larché : L’humanitaire est-il en déclin ?

 width=

 

Jérôme Larché est un médecin interniste réanimateur engagé depuis plus de trente ans dans l’humanitaire. Son parcours avec l’ONG Médecins du Monde l’a amené sur de très nombreuses zones de conflits, de catastrophes naturelles et de situations à risques où les violences et la corruption furent son lot quotidien. Chercheur associé à la Fondation pour la Recherche stratégique et à l’Observatoire canadien sur les crises et l’aide humanitaire (OCCAH), Jérôme Larché poursuit sa réflexion dans un ouvrage au titre explicite qui nous a véritablement interpellés chez Alternatives Humanitaires. Nous sommes allés à sa rencontre. [Lire la suite]

Un guide pour lutter contre les inégalités de santé

 width=

 

Par Pierre Micheletti - La Grande conférence de la santé, qui s’est tenue en France en janvier 2016 sous l’égide du Premier ministre, a pour ambition de pointer les conditions indispensables de la réussite de la toute nouvelle loi de santé, dont la formation des professionnels de santé sur les indicateurs de santé sociale (ISS) fait partie. C’est à relever ce défi qu’entendent contribuer les instigateurs du présent ouvrage, prolongeant ainsi une dynamique initiée il y a une dizaine d’années.  [Lire la suite]

Hommage à Stanley Greene

Reprendre une photo de Stanley Greene pour illustrer ce nouveau numéro s’imposait. Tandis que nous bouclions son sommaire, l’un des plus grands reporters de guerre s’éteignait. Né quelques années après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Stanley Greene aura été membre des Black Panthers, opposant à la guerre du Vietnam, avant de plonger à son tour dans la violence – appareil-photo en main. Au seuil des années 1990, il documente la chute de l’Union soviétique, les guerres de Tchétchénie, le Rwanda ou encore le Darfour, séjournant à cette occasion au Tchad où une lame de rasoir contaminée lui transmettra l’hépatite C. [Lire la suite]

 

Traducteurs :

Mandy Duret • Fay Guerry • Alain Johnson • Juliet Powys • Benjamin Richardier

Remerciements pour leurs contributions bénévoles :

Aurélie Baumel (MSF) • Fay Guerry • Laethicia Lamotte (Handicap International) • Pauline Restoux/Olivier Vercherand (In medias res) • Philip Wade • Koren Wolman-Tardy