Numéro 7 – Mars 2018

EDITORIAL

La quadrature du cercle

Par Boris Martin - Tout le monde connaît la quadrature du cercle, ce problème mathématique réputé insoluble depuis l’Antiquité et consistant à construire un carré de même aire qu’un disque donné à l’aide d’une règle et d’un compas. L’action humanitaire a la sienne – une parmi tant d’autres sans doute : la cohabitation croissante des organisations non gouvernementales (ONG) avec le secteur marchand. [Lire la suite]

PERSPECTIVES

Les organisations humanitaires à l’ère du contre-terrorisme : rejetées par les rebelles, cooptées par les États

Par Michiel Hofman - Parce que la rhétorique – et la pratique – de la lutte antiterroriste rejette les mouvements rebelles aux marges du droit international humanitaire, les ONG tomberaient de plus en plus sous la coupe des États. L’analyse avancée par Michiel Hofman s’appuie sur des exemples concrets et nous permet bien souvent d’être au cœur de la négociation humanitaire. [Lire la suite]

La crise des réfugiés rohingyas : oubliés un jour, oubliés toujours

Par Tarik Kadir - Hissée péniblement au rang de crise d’ampleur, la situation des réfugiés rohingyas aux frontières du Myanmar et du Bangladesh n’en finit pas de s’enliser. Alors que le Haut-commissaire des Nations unies aux droits de l'Homme, Zeid Ra’ad Al-Hussein, a déclaré qu’elle « sembl[ait] être un exemple classique de nettoyage ethnique », les chancelleries occidentales tergiversent, gênées par la position ambiguë d’Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix. Tarik Kadir, engagé sur le terrain aux côtés du Secours Islamique France, nous explique la situation, ses origines et ses perspectives. [Lire la suite]

FOCUS: ONG ET SECTEUR MARCHAND: L’ÉTAT ARBITRE ?

Le CICR et ses partenariats avec le secteur privé : évolution et considérations éthiques

Par Jessica Fleurinor et Caroline Putman Cramer - C’est à un prolongement du premier volet de notre dossier que nous invitent Jessica Fleurinor et Caroline Putman Cramer. Le Comité international de la Croix-Rouge n’avait pas eu en effet l’opportunité de présenter son approche des partenariats avec le secteur privé. C’est chose faite, à la faveur d’une mise en perspective allant du banquier Dunant à la présence du CICR au sein du Forum économique mondial, en passant par le Groupe d’entreprises partenaires spécialement créé au sein de l’institution. [Lire la suite]

Des réfugiés entre dysfonctionnements d’entreprise et effacement de l’État : un exemple de programme de cash au Cameroun

Par Pierre Boris N’nde - Les programmes de cash transfer se répandent largement dans les contextes humanitaires et, avec eux, les partenariats avec des entreprises chargées de les mettre en œuvre. C’est le cas dans le camp de Gado Badzéré au Cameroun. Pour Pierre Boris N’nde, l’action défaillante de Mobile Telecommunication Networks contrevient au principe du Do no harm tant elle génère une violence que les ONG doivent gérer. Quant à l’État camerounais, en restant campé sur une position sécuritaire, il manque à son rôle d’arbitre. [Lire la suite]

« Ce qui compte, c’est la mission et le fait que tout le monde soit animé par un cahier des charges commun »

Entretien avec Patrice Paoli - Patrice Paoli est le directeur du Centre de crise et de soutien du Quai d’Orsay. Alors que l’État français réaffirme sa volonté d’associer les entreprises et leurs fondations à l’action humanitaire, il était indispensable d’en savoir un peu plus sur cette démarche. Pour Patrice Paoli, elle repose sur le pragmatisme, l’action collective et la mise en synergie des moyens de chacun. Aux ONG de se positionner en fonction de cette feuille de route. [Lire la suite]

Les contrats à impact social ou l’État pyromane

Par Joël Le Corre - Évoquée dans l’article de Mathieu Dufour, « Les ONG ont-elles le monopole des bonnes intentions ? », paru dans le précédent numéro de notre revue, la question des « contrats à impact social » est ici approfondie par Joël Le Corre. Il le fait non seulement sous l’angle des entreprises, premières impliquées dans ce dispositif, mais surtout au regard du rôle que joue ainsi l’État dans la mise en place de cet outil, certes innovant, mais pour le moins « questionnant » pour les ONG. [Lire la suite]

TRANSITIONS

« Nous devrions être aussi ambitieux en matière de protection des civils que nous le sommes en matière d’assistance »

Entretien avec Jan Egeland - Ancien secrétaire général adjoint des Nations unies chargé des affaires humanitaires (OCHA) et ancien coordinateur des secours d’urgence de l’ONU, Jan Egeland est aujourd’hui secrétaire général de l’ONG Norwegian Refugee Council. En janvier dernier, il nous a accordé un entretien au cours duquel il revient sur les grands enjeux humanitaires actuels. [Lire la suite]

INNOVATIONS

Morsures de serpent en Afrique : un combat humanitaire et politique

Par Julien Potet - C’est une innovation sans doute passée inaperçue du grand public, et peut-être même d’une partie du milieu humanitaire. Avec 100 000 morsures mortelles par an, l’envenimation par serpents est désormais considérée comme une maladie tropicale négligée. Julien Potet nous explique comment Médecins Sans Frontières s’en est saisie pour en faire un combat autant humanitaire que politique. [Lire la suite]

REPORTAGE

Le Collectif MAPS

Alternatives Humanitaires creuse le sillon de sa coopération avec les photographes. Parce que la sensibilité qui transparaît dans le travail déjà réalisé par les 12  photographes de MAPS fait écho à la préoccupation fondamentale des travailleurs humanitaires – voir le monde tel qu’il est  –, nous vous présentons ici quelques-unes de leurs photographies.  [Lire la suite]

CULTURE

Folles directives

Complètement Brax- Retrouvez Brax sur Facebook et Twitter
• www.facebook.com/DessinsRashBRAX • @rashbrax

Repolitiser les ONG

Par Lucie Laplace - Ce numéro de la revue Alternatives Sud du Centre tricontinental (CETRI) du second semestre 2017 apporte une contribution intéressante au débat au centre des deux derniers numéros d’Alternatives Humanitaires. Les sept articles qui le composent interrogent, en le repolitisant, le débat sur la coopération des ONG avec les acteurs publics et privés (notamment lucratifs). Ils éclairent les causes de la dépolitisation des ONG, les enjeux liés au développement du néolibéralisme qui tendent à réduire le rôle des États et à faire évoluer la culture organisationnelle des ONG (l’instrumentalisation dont les ONG font l’objet, la professionnalisation managériale, ainsi que le paternalisme et la voie « réformatrice » souvent privilégiés) comme l’annonce l’éditorial de Julie Godin.[Lire la suite]

La fabrique européenne de camps

 

Par Julien Antouly - De Lesbos à Calais, une myriade de lieux de mise à l’écart émaille les parcours des migrants. Entre bidonvilles, campements, centres de rétention et hotspots, l’encampement transforme les frontières en des espaces de vie et de mise en attente. Le retour des camps en Europe marque un tournant et nous alerte sur une crise de l’hospitalité qui fait du provisoire et de la mise à l’écart les seules manières de penser la gestion des migrations contemporaines.[Lire la suite]

Traducteurs :

• Méline Bernard • Mandy Duret • Gabriel Grandjouan • Fay Guerry • Sophie Jeangeorges • Alain Johnson • Gauthier Lesturgie • Juliet Powys

Retranscription :

• Frédérique Morin-Bironneau • Benjamin Richardier

Remerciements pour leurs contributions bénévoles :

Brax • Anne Degroux (Collectif MAPS) • Pierre Failler/Secours Islamique France • Fay Guerry
• Laethicia Lamotte (Handicap International) • Pauline Restoux/ Olivier Vercherand (In medias res) • Virginie Troit (Fondation Croix- Rouge française)
• Philip Wade