Comité de rédaction

Dirigé et animé par Boris MARTIN, rédacteur en chef, le Comité de rédaction a pour mission de discuter, concevoir et arrêter la problématique des « Focus », de nourrir les différentes rubriques « Hors-dossier » et de proposer, prospecter et contacter le cas échéant les auteurs pressentis. Il veille au respect par les auteurs de la ligne éditoriale telle que définie dans la « Charte Alternatives Humanitaires ».

Le Comité de Rédaction est composé de :

Aude Brus

Après un post-doctorat réalisé au Sénégal avec l’IRL 3189 Environnement, Santé, Sociétés sur la croissance des enfants et ses relations avec l’environnement, elle travaille depuis près de dix ans en tant que Spécialiste Recherche à Humanité & Inclusion. Aude a une connaissance approfondie dans la mise en œuvre de recherches et d'études dans des pays à revenu faible ou intermédiaire et a appris à adapter ses langage et posture à des sujets, contextes et publics divers. Elle est amenée à partager des conseils relatifs aux méthodes et questions éthiques avec divers profils d’acteurs aux sièges et sur les terrains (opérationnels, techniques, partenaires) et participe activement au développement de matériel d'apprentissage sur l’art et la manière de planifier et mettre en œuvre des études. Elle facilite également le développement de projets de recherche en partenariat avec des instituts académiques, traduisant les attentes et contraintes des deux mondes (développement et académique) afin d’en permettre la réalisation.

Clara Egger

Clara Egger détient un master en science politique (2010) de Sciences Po Grenoble (Master Professionnel "Organisation Internationales - OIG-ONG") et un doctorat en science politique de l'Université Grenoble Alpes. Sa thèse de doctorat analyse les stratégies  gouvernementales de contrôle des ONG humanitaires au niveau uni et multilatéral, en étudiant particulièrement le cas de la France, de la Grande Bretagne et des Etats-Unis. Durant sa thèse, elle réalisa des séjours de recherche au Kosovo et au Kenya. Sa recherche reçut le prix du Fonds Croix Rouge et fut finaliste du prix Jean Blondel (ECPR). Elle dirigeait  le volet recherche du projet d'Encyclopédie Humanitaire visant à analyser comment les concepts centraux de la pratique humanitaire sont utilisés, compris et perçus. Elle est aujourd'hui professeure adjointe à l'université deGroningen. Ses intérêts de recherche portent sur les conceptions non-occidentales de l'aide humanitaire, le rôle de l'action humanitaire dans la politique internationales (et notamment son lien avec les interventions militaires) et la contestation armée des politiques étrangères occidentales.

Pierre Gallien

Directeur Impact, Information & Innovation à Humanité & Inclusion (Le nouveau nom d’Handicap International). Agronome de formation, Pierre a eu à cœur d’enrichir son cursus par des formations complémentaires dans les domaines du management (IAE), de l’épidémiologie (CESAM) et de la prospective stratégique (CNAM). Au cours de ses 25 années d’expériences dans le domaine de l’humanitaire, Pierre a exercé différents postes de responsabilités techniques (coordinateur technique, responsable du management des connaissances) et opérationnelles (Responsable géographique, Directeur des missions) pour Action Contre la Faim, Solidarités International et Humanité & Inclusion. Cette expérience éclectique de l’action humanitaire lui a permis de mieux comprendre les contraintes spécifiques des différents métiers mais aussi de souligner l’importance des approches transectorielles.

Valérie Gorin

Valérie Gorin est chargée de cours et chercheuse depuis 2011 au Centre d’Études Humanitaires Genève, centre conjoint de l’Université de Genève et de l’Institut des Hautes Études Internationales et du Développement. Depuis 2020, elle y est responsable du programme de Master en formation continue en action humanitaire. Historienne de formation, elle a obtenu son doctorat en Sciences de la communication à l’Université de Genève en 2013. Sa thèse portait sur la couverture photojournalistique des crises humanitaires dans la presse magazine française et américaine entre les années 1960 et 1990. Ses intérêts de recherche portent sur l’histoire et la communication humanitaire, avec un intérêt spécifique pour la culture visuelle des organisations de solidarité internationale et les pratiques de plaidoyer. Elle a également co-dirigé plusieurs publications sur les réponses face aux famines (European Review of History, 2015), les représentations de la crise migratoire 2014-2016 (Journal of Applied Journalism and Media Studies, 2018) et les liens entre émotions et images en contexte humanitaire (Palgrave Macmillan, 2021 – à paraître).

Vincent Léger

Vincent Leger est chargé de recherche à la Fondation Croix-Rouge française. Titulaire d’un doctorat en anthropologie (University College London) et d’un master professionnel en démographie (IDUP), il y est notamment responsable du suivi et de la valorisation des recherches soutenues par la Fondation sur l’action humanitaire et sociale.

Boris Martin

Rédacteur en chef d’Alternatives Humanitaires, il dirige et anime son comité de rédaction. Après des études de droit et d’anthropologie juridique, Boris Martin s’est engagé dans la recherche universitaire, l’écriture et l’action humanitaire. Il a été rédacteur en chef de la revue Humanitaire à Médecins du Monde de 2000 à 2015. Il a publié plusieurs ouvrages consacrés à l’action humanitaire dont La France de la solidarité (Cesno, 2002), Critique de la raison humanitaire (dir. avec Karl Blanchet, préface de Rony Brauman) aux Éditions Le Cavalier Bleu en 2006 (traduit en anglais chez Columbia University Press/Hurst & Co Publishers Ltd en 2011 sous le titre Many Reasons to Intervene: French and British Approaches to Humanitarian Action) ou L’adieu à l’humanitaire. Les ONG au défi de l’offensive néolibérale (Éditions Charles Léopold Mayer, 2015). Il est également l’auteur de récits (Chronique d’un monde disparu, 2008 et « C’est de Chine que je t’écris… », 2004) aux éditions du Seuil et de nouvelles (Hong Kong, un parfum d’éternité, 2010) aux éditions Elytis. Son dernier récit – L’iconoclaste. L’histoire véritable d’Auguste François, consul, photographe, explorateur, misanthrope, incorruptible et ennemi des intrigants – est paru en mai 2014 aux Éditions du Pacifique. En 2020, il a écrit la biographie de Médecins du Monde, La belle histoire.

Stéphanie Stern

Stéphanie Stern est responsable du projet ACF Knowledge Lab, un projet pilote innovant visant à incuber de nouvelles approches, méthodologies et outils afin d’optimiser la gestion du savoir au sein du réseau international d’Action Contre la Faim et s’assurer d’une meilleure opérationnalisation du savoir par les équipes plaidoyer, technique, opérations et recherche.

Sophie Zaccaria

Sophie Zaccaria est Déléguée Générale à la Fondation Médecins du Monde, après avoir été en charge du département santé et plaidoyer et attachée à la direction générale en charge des dossiers transversaux à MdM. Kinésithérapeute, elle est diplômée d’un master spécialisé en pratiques sociales du développement de l’IEDES (Institute of Economic and Social Development Studies). Elle a travaillé avec les Nations Unies à Gaza, en Afrique du Sud et au Cambodge, puis en France dans différentes ONG comme le CCFD-Terre Solidaire. Elle enseigne dans différents masters d’actions de solidarité internationale à l’institut Senghor de la francophonie, l’institut catholique de Paris, ainsi qu’à l’IEDES.