Archives de catégorie : Migration et nationalismes : quelle voie pour les ONG ?

Hautes-Alpes françaises : la solidarité associative et citoyenne aux prises avec une idéologie sécuritaire

A. Antoine


P. Hanus


A. Junca


L. Marchello


G. Pégon


P. Wyon

Agnès Antoine, Philippe Hanus, Ariane Junca, Luc Marchello, Guillaume Pégon et Philippe Wyon • Militants, chercheurs et acteurs de l’accueil des exilés

Au pays de Vauban, et plus particulièrement à la frontière avec l’Italie, l’État français s’échigne à construire une forteresse sécuritaire. En pleine montagne, des volontaires réagissent en créant des corridors humanitaires et des haltes salutaires. Portrait sensible d’une solidarité locale en réponse à une problématique mondiale. Continuer la lecture

La cause des exilé·e·s en France : la frilosité des organisations humanitaires internationales en question

F. Meunier

Frédéric Meunier • Cofondateur et directeur du Group’, coordinateur du Fonds de Dotation RIACE France (Lyon, France)

Partout en France, la solidarité à l’égard des migrants s’exprime dans les multiples initiatives de collectifs locaux. Pour Frédéric Meunier, les grandes ONG humanitaires ne prennent pas suffisamment leur part dans ce combat. Continuer la lecture

Discours humanitaires et enjeux migratoires : l’exception européenne ?

M. L’Homme

Maelle L’Homme • Unité de Recherche sur les Enjeux et Pratiques Humanitaires de Médecins Sans Frontières à Genève (Suisse)

Les organisations non gouvernementales succomberaient-elles aussi à la politique du « deux poids, deux mesures » ? Revenant sur les prises de position des acteurs humanitaires sur la question migratoire en Europe, l’auteure décortique les exigences, intentions et dilemmes qui peuvent les animer. Continuer la lecture

L’indignité aux portes de l’Europe

L. Lefebvre


G. Caussé

Léna Lefebvre • Chargée de projets pour l’association Humacoop-Amel France

Guy Caussé • Président de l’association Humacoop-Amel France

 

Humacoop-Amel France est de ces associations militantes qui n’oublient pas la situation dramatique des exilés « aux portes de l’Europe », si l’on considère que la Grèce fait figure de sas pour ceux qui veulent rejoindre d’autres pays du continent. Continuer la lecture

Du chauvinisme politique et de la naturalisation des privilèges raciaux au Myanmar

E. S. Molano

Eduardo S. Molano • A journalist, in the course of a PhD in Migration Studies at Sussex University (United Kingdom)

Derrière la crise politique et le sort des Rohingyas, c’est toute une construction ancienne des marqueurs ethniques comme de la hiérarchie sociale qu’il faut appréhender. L’auteur nous permet cette lecture à la croisée de l’actualité – le récent coup d’État – et de la durable errance des migrants au Bangladesh. Continuer la lecture

Variations nationalistes en Équateur : les ONG face à l’inclusion et à l’exclusion des exilés colombiens et vénézuéliens

L. Laplace

Lucie Laplace Doctorante en science politique, Université Lumière Lyon 2, laboratoire Triangle

L’Équateur s’est longtemps présenté comme un pays d’accueil particulièrement favorable aux migrants. Mais depuis une dizaine d’années, le « nationalisme inclusif » s’est transformé en un « nationalisme excluant ». Les ONG d’aide aux migrants forcés se sont mobilisées juridiquement et en mettant en place des programmes économiques pour promouvoir la figure du « bon » réfugié. Continuer la lecture

Indésirables du Brésil : la promesse reniée faite aux réfugiés vénézuéliens

T. Valiquette


Y. Su


G. Scheidweiler

Tyler Valiquette PhD student (University College London, United Kingdom)

Yvonne Su Assistant Professor (York University, Toronto, Canada)

Gerson Scheidweiler Research Director of the National Observatory of Women in Politics (Brasilia, Brazil)

S’appuyant sur une enquête, cet article soutient que, malgré la promesse du Brésil d’accueillir favorablement les demandeurs d’asile vénézuéliens, le pays reste hostile aux migrants, en particulier ceux issus de la communauté LGBTQI+. Continuer la lecture