Archives de catégorie : Perspectives

La gestion des dévouements, des risques et des affects : récits d’expérience de bénévoles de la Croix-Rouge française face à l’urgence Covid-19

O. Névissas

Olivia Névissas • Anthropologue

Au plus près des bénéficiaires, les bénévoles de la Croix-Rouge française se sont engagés au risque de leur santé physique et mentale. Comment ont-ils géré cette situation exceptionnelle qui impactait autant leur engagement que les habituelles méthodes de management ? C’est à ces questions que l’autrice, s’appuyant sur une étude financée par la Fondation Croix-Rouge française, répond. 

Continuer la lecture

Continuum des violences dans les trajectoires migratoires forcées : le reconnaître et agir

I. Auclair


L. Suelves Ezquerro

Isabelle Auclair  • Titulaire de la Chaire Claire-Bonenfant – Femmes, Savoirs et Sociétés et professeure à l’Université Laval (Québec)

Lorena Suelves Ezquerro • Diplômée en travail social des universités de Saragosse (Espagne) et de Toulouse (France), en thèse de doctorat en anthropologie à l’Université Laval (Québec)

S’ajoutant à la contrainte ou à l’angoisse du départ, les violences de tous ordres ne cessent d’accompagner les personnes migrantes le long de leur exil. Pour les autrices, reconnaître l’existence de ce « continuum » est une étape indispensable pour en atténuer les manifestations. Continuer la lecture

Comment la pandémie de Covid-19 renforce la nécessité d’une pratique opérationnelle en anthropologie de la santé

Y. Jaffré

Yannick Jaffré Anthropologue, directeur de recherche émérite au CNRS et directeur scientifique du GID-Santé (Groupe interacadémique pour le développement) à l’Académie des Sciences-Institut de France

S’il est une leçon que l’on doit retenir de la pandémie de la Covid-19, c’est bien que nos systèmes de santé, et avec eux des pans entiers de nos savoirs scientifiques, ont été submergés par cette forme d’irruption du réel. Pour combler les interstices qui se révèlent béants, Yannick Jaffré explique ici comment les chercheurs en sciences sociales et les acteurs de la santé ont tout intérêt à travailler ensemble. Ce faisant, cette contribution annonce notre prochain dossier à paraître en juillet 2021 qui sera consacré au thème « Recherche et humanitaire : les défis d’une collaboration ». Continuer la lecture

L’invention de l’impartialité : histoire d’un principe humanitaire, entre raisons juridique, stratégique et algorithmique

Publication conjointe réalisée par la revue Alternatives Humanitaires et le Centre de réflexion sur l’action et les savoirs humanitaires (CRASH) / Médecins Sans Frontières

J. Glasman

Joël Glasman Historien et professeur à l’université de Bayreuth (Allemagne)

Le principe d’impartialité, que l’on réduit souvent à un principe de répartition mathématique, fut à l’origine forgé par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), alors en quête de légitimité. Or réduire l’impartialité à un principe algorithmique de distribution des ressources, c’est conforter la position de surplomb des organisations déterritorialisées. Telle est la thèse développée par l’auteur dans son dernier livre. Continuer la lecture

Les changements de notre environnement et les épidémies sont liés à l’action de l’homme

J.-F. Mattei

Entretien avec Jean-François Matteiprésident de l’Académie nationale de médecine, ancien président de la Croix-Rouge française, membre de l’Institut de France (Académie des sciences morales et politiques), ancien ministre de la Santé

La crise sanitaire mondiale due à l’épidémie de la Covid-19 confirme que la plupart des épidémies modernes sont liées à la transmission interspécifique de virus entre la faune sauvage et l’être humain. Selon Jean-François Mattei, puisqu’elles sont la conséquence du déséquilibre causé par l’homme d’écosystèmes jusque-là préservés, il est urgent de considérer qu’environnement et santé humaine sont indissociablement liés. Continuer la lecture

Haïti : mieux comprendre le bilan mitigé de l’action humanitaire internationale

D. Alalouf-Hall


F. Audet

Diane Alalouf-Hall • Doctorante et chercheure à l’Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH)

François Audet • Directeur scientifique de l’OCCAH et professeur à l’Université du Québec à Montréal (UQAM)

Dix ans après le tremblement de terre qui a dévasté « la perle des Antilles », devenue « république des ONG » aux dires de certains, les auteurs nous permettent de nous souvenir, tout simplement. Mais aussi, et peut-être surtout, de ne pas oublier le nécessaire travail de critique de l’aide internationale qu’il reste à faire. Continuer la lecture

« 1919 a été “l’année zéro” de l’internationalisme »

Interview with Jeremy Adelman • Professor of History, Princeton University

J. Adelman

Au mois d’octobre  2018, était organisé à l’université de Princeton un séminaire intitulé «  Humanitarian Photojournalism : A History of the Present  » [Le photojournalisme humanitaire : une histoire du présent]. Cet événement avait pour objectif principal de réfléchir aux «correspondances entre l’importance croissante du photoreportage et l’émergence de l’humanitaire mondial  ». L’un des organisateurs de ce séminaire, «  l’historien de l’histoire globale » Jeremy Adelman, nous a accordé un entretien. Continuer la lecture

Médecins Sans Frontières-France : les tensions liées aux projets « Migrations »

Michaël Neuman • Directeur d’études, Centre de réflexion sur l’action et les savoirs humanitaires (Crash)/Médecins Sans Frontières

M. Neuman

Médecins Sans Frontières (MSF) peut-elle s’afficher tout à la fois comme secouriste, experte et militante? Alors que l’organisation n’a jamais semblé autant en pointe sur les effets de la « crise migratoire », la question continue d’interroger en interne, et notamment au sein de sa section française. C’est tout le mérite de Michaël Neuman – et sa fonction même au sein du Centre de réflexion sur l’action et les savoirs humanitaires (Crash) – que de mener cette réflexion. Continuer la lecture

Le Biafra : au cœur des ambiguïtés de l’humanitaire postcolonial

Marie-Luce Desgrandchamps • Historienne, université de Manchester et université de Genève

M.-L. Desgrandchamps

En somme, c’est là que tout a commencé : l’histoire et les légendes, les ambiguïtés et les dilemmes, les principes et leurs limites. À la faveur de son dernier ouvrage consacré au Biafra, Marie-Luce Desgrandchamps revient sur ce qui s’est joué au Nigeria il y a cinquante ans. À sa suite, Pierre Micheletti et Bruno-Georges David devisent de l’évolution des images et représentations de l’humanitaire durant ce demi-siècle. Continuer la lecture

« C’est peu dire que l’iconographie humanitaire a changé de façon extrêmement sensible en cinquante ans »

Entretien avec Pierre Micheletti et Bruno-Georges David

B.-G. David

P. Micheletti

Des images d’enfants décharnés rapportées du Biafra aux victimes du tsunami aux Célèbes (Sulawesi), l’iconographie humanitaire a-t-elle tant changé que cela ? Surtout, les représentations qu’elle contribue à façonner dans le public disent-elles ce qu’est la réalité de l’action humanitaire ou ne font-elles que la travestir pour mieux « vendre » des causes ? C’est autour de ces questions que nous avons réuni Pierre Micheletti et Bruno-Georges David pour mieux comprendre les contraintes et les dérives de la communication humanitaire.  Continuer la lecture